Qu’est-ce qui justifie le prix d’une biographie ?

Qu’est-ce qui justifie le prix d’une biographie ?

Loin de moi l’envie d’utiliser la langue de bois donc j’irai droit au but : «réaliser le livre de son histoire coute cher.» Je vous le concède, à première vue, avoir recours à un(e) biographe peut paraître inaccessible à une personne lambda.

Issue d’un milieu populaire, j’ai à cœur de ne pas limiter mes services à un public élitiste et narrer la vie mondaine n’appartient pas à mes ambitions. Je me présente avant tout comme biographe familiale, colporteuse des récits rafistolés des petites gens comme vous et moi. Bien au contraire, il me semble que c’est dans la simplicité, voire l’humilité, que l’on trouve l’essence des choses.

Laissez-moi avant de vous éclairer sur ce qui se cache derrière ces prix (non pas une escroquerie, mais un vrai travail d’artisan), vous expliquer d’abord ce qu’implique cet achat.

À mon sens, c’est un investissement à long terme comme une assurance vie.

Malheureusement, celle-ci sert souvent à organiser sa mort (payer les frais d’obsèques) alors que là, on paye pour sa vie! Une vie ne vaut-elle pas assez pour lui rendre hommage ? Organiser les traces que l’on veut laisser derrière soi est un luxe qui n’a pas de prix. La grande différence est qu’on n’investit pas dans un bien matériel, mais dans sa personne. En destinant une somme d’argent à sa mémoire, on lègue le plus précieux aux autres. Franchement, préférez-vous hériter du buffet Louis XV, empli de termites de Mémé ou de l’ouvrage de sa vie, pleine de turpitudes, qui vous livre tous les secrets de sa lignée, et que sais-je encore? L’histoire familiale est un trésor, c’est un cadeau inestimable de transmettre une graine à planter dans le sol des futures générations. Car comme dit le proverbe : «pour savoir où l’on va, il faut savoir d’où l’on vient.»

Maintenant, pénétrons dans les coulisses : après un entretien, de longues heures de travail attendent le biographe chez lui. Je ne compte pas la durée du transport que pour ma part, j’ai fait le choix de vous offrir (sauf si hors grand Nouméa) et le temps de la première rencontre évidemment. D’abord, il y a le temps de transcription de l’enregistrement de notre conversation. J’écoute le fichier et je note tout ce que vous m’avez dit. C’est ma matière première, un peu comme l’argile pour le sculpteur.

Cette étape chronophage est indispensable, car je ne perds pas une miette de tout ce que vous m’avez confié. Peut-être qu’une anecdote ne servira pas tout de suite, mais je la mets de côté pour plus tard et je garde tout en mémoire. Je reformule vos propos, j’enlève les tournures orales, les répétitions. Enfin, j’améliore la syntaxe pour arriver à la phase de rédaction. Je garde vos mots pour faire entendre votre voix, votre histoire n’est pas dénaturée. Le moment important arrive où je vais agencer le récit, mettre ensemble des éléments tout en veillant au parti pris narratif, à la concordance des temps, au chapitrage des éléments. Chaque fragment de texte vous est soumis pour faire les ajustements nécessaires. Ensuite, je prépare mon prochain entretien pour choisir un chemin plutôt qu’un autre et vous accompagner au mieux dans ce processus d’écriture.

Qu’est-ce qui justifie le prix d’une biographie ?

Écrire bien implique des temps de maturation, il faut que la pâte s’épaississe pour que le gâteau soit moelleux. Il est préférable de ne pas enchaîner les entretiens, on prendrait le risque de brûler des étapes dans ce cheminement rétrospectif et de rendre fade le goût du livre.
Ce véritable travail d’orfèvre pourrait être détaillé encore et encore.

En bref, retenez qu’un entretien d’une heure correspond à environ 5 à 7 heures de travail et à une dizaine de pages. En fonction de votre projet, la fourchette de prix peut être très variable. De nombreux arrangements sont possibles pour les modalités de paiement.

Des questions? Le plus simple est de me contacter, tout devis est gratuit.

NB : Je vous mets le lien d’une grille tarifaire de biographes en Métropole, vous constaterez que mes prix sont alignés. Après, il y a des services en ligne «fast food», mais ça, c’est autre chose, c’est si vous ne cherchez pas la qualité.

Cliquez ici pour voir le lien

Et si je ne n’arrive pas à me souvenir ?